Café géopoétique le 12 novembre à 19h à La Tienda (Verdun) – Autour du livre « Vers une approche géopoétique »

Capture d'écran 2015-09-18 17.15.23 Si j’ai dédié ce livre à tous les membres de La Traversée, l’Atelier québécois de géopoétique, c’est parce que j’y fais le bilan de dix années riches en discussions et en explorations diverses, d’un atelier nomade à un autre. Il y est souvent question de lecture, aussi, de la lecture des oeuvres de Kenneth White, de Victor Segalen et de JMG Le Clézio, bien sûr, mais aussi de l’ancrage géographique de la lecture. Il était donc inéluctable de convier les lecteurs à un café géopoétique pour en parler, afin de perpétuer une tradition fondée sur l’échange et le partage des idées. Vous trouverez les détails de cette rencontre, qui inaugure un cycle de cafés géopoétiques, sur le site de La Traversée

À tous ceux qui sont loin du Québec: que vous soyez membre de l’Institut international de géopoétique, d’un autre îlot de l’Archipel géopoétique ou simplement intéressé par le sujet, sachez que mon essai a enfin terminé sa traversée de l’Atlantique et que vous pouvez maintenant le trouver à la Librairie du Québec à Paris ou le commander en librairie. Vous pouvez aussi vous procurer une version électronique sur le site des puq

Bonne lecture!

Publicités

Énonciation et spatialité

Vient de paraître: « La spatialité troublée: le roman journal René Leys de Victor Segalen », dans l’ouvrage collectif dirigé par Florence de Chalonge, Énonciation et spatialité. Le récit de fiction (XIXe-XXIe siècles), Lille, Université Charles-de-Gaulle-Lille 3, p. 87-101.
enonciation-et-spatialite-le-recit-de-fiction-xix-xxi-siecles
http://commandes.recherche.univ-lille3.fr/publications/ul3/414-enonciation-et-spatialite-le-recit-de-fiction-xix-xxi-siecles-9782844671325.html